À propos

Le carnet de recherche L’esclavage au visuel se dessine comme un espace de réflexion sur le fait visuel dans l’histoire de l’esclavage et des abolitions. Lors de sa création, l’objectif du carnet était d’être un outil d’accompagnement de la réalisation de ma thèse. Une fois la thèse soutenue et le nouveau statut de jeune chercheuse acquis, le carnet évolue vers une façon supplémentaire de diffuser les résultats de la recherche sur les archives et les études visuelles de l’esclavage et des abolitions. Le format du blog scientifique et les exigences diverses de la rédaction d’un billet par rapport à tout texte académique permet de poser un regard transversal et complémentaire au déroulement de ce type de recherche. Actuellement mes préoccupations se fondent sur l’histoire de l’esclavage atlantique, l’émergence des théories abolitionnistes dans cet espace, la transposition des perceptions sur l’esclavage et les abolitions sur un support visuel matériel, la circulation d’images matérielles ayant pour thème l’esclavage dans le monde culturel atlantique et, enfin, la gestion de ces archives visuelles. À mesure que les billets se feront plus nombreux, on verra mieux se dessiner un certain nombre de motifs récurrents, et aussi des évolutions. Le blog est organisé en sorte que le lecteur puisse trouver ces thèmes de façon isolée ou intégrée. La façon isolée concerne particulièrement les étiquettes (qui seront dans un bref délai organisées en format d’index). La façon intégrée concerne les différentes catégories, organisées dans le menu en bas du bandeau. Le blog a une vocation à être trilingue (avec des publications en français (majoritaires), en portugais et en anglais). Les textes publiés dans les différentes langues seront organisés dans la catégorie “langues” (menu en haut).

Je suis Carla Francisco, l’autrice du blog. Je suis d’origine brésilienne et représentée dans le profil de ce blog par une gravure mettant en scène Nzinga, reine du royaume de Ndongo et de Matamba dans le territoire actuel de l’Angola, une figure de la mémoire afro-brésilienne. Je suis docteure en études romanes par l’Aix Marseille Université. Actuellement jeune chercheuse associée à l‘Institut des Mondes Africains (IMAF UMR 8171 CNRS UMR 243 IRD). J’ai soutenu ma thèse en mars 2022, intitulée La Visualité de l’esclavage urbain dans le marché de l’estampe à Rio de Janeiro. Le cas des lithographies de Frederico Briggs (1820-1850). Mes recherches se concentrent actuellement sur les circulations de l’image matérielle, des techniques de représentation (particulièrement de la lithographie), des acteurs (les lithographes) et des matériaux. Je pose également un regard à la survie de ces images, fabriquées pendant la période esclavagiste, dans les cultures visuelles post-esclavagistes. Je développe cette réflexion à partir de l’usage que font les sociétés post-esclavagistes de cette mémoire visuelle de l’esclavage, et aussi de la présence de ces archives visuelles dans les collections des institutions telles que les bibliothèques nationales, les archives et les musées. J’approche cette préoccupation par une réflexion et recherche dans les cadres des humanités numériques.

On peut consulter et prendre plus ample connaissance de mon travail sur mon page Academia, sur lequel j’ajoute mes articles publiés (Papers), les résumés des communications faites (talks), livres (books) et certains des billets publiés sur ce blog (posts). Pour les lecteurs du portugais, ils peuvent également consulter le curriculum Lattes, qui, outre les documents cités, contiennent également les informations sur ma formation académique, mon expérience professionnelle et mes champs de recherche.

Contact: carla.c.francisco@gmail.com

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search